merci_upcycling

L'upcycling est à l'honneur chez Merci, jusqu'au 25 septembre prochain, avec l'exposition de 50 objets sur ce thème.

Si le mot ne vous dit rien, le concept est connu de tous. Il s'agit d'utiliser des matériaux récupérés et de les transformer en nouveaux produits. Vous êtes un peu perdus et pensiez que c'était ce que l'on appelait du recyclage ? Et bien non, je vais vous donner un exemple tout simple afin que cela soit plus clair. Je l'ai emprunté une formule à Marcel Green, mais je la trouvais assez explicite. "Prenez une bouteille plastique usagée. Si vous la faites fondre pour en refaire une autre bouteille en plastique, vous êtes dans le recyclage. En revanche si vous la faites fondre pour en faire le corps d'un stylo bille, vous faites de l'upcycling"

Ça y est, vous avez compris le concept ? Dès notre arrivée dans la cour, je fus plongée dans l'ambiance, juste en regardant la jolie fiat 500 que j'avais laissé la dernière fois au milieu d'un champ de fleurs de lin, et qui était cette fois-ci garée aux côtés de végétaux et quelques morceaux de bois récupérés dépassaient du toit ouvrant et faisait face à des palettes de bois brut.

Merci_Fiat_500

merci merci_masking_tape

Tiens revoici les bacsquare

upcycling_merci upcycling_merci2

A gauche : Chaise Sparkling- Magis

design by Marcel Wanders.

Pesant moins d'un kilo, elle est réalisée en plastique PET et fabriquée selon la technique utilisée pour gonfler les bouteilles d'eau. La structure est renforcée par de l'air sous pression entre les deux parois ce qui lui permet d'être très robuste. Assez écologique, la chaise utilise très peu de matière première (139 euros)

A droite :

  • Chaise Navy 111-Emeco

  • "Les célèbres firmes américaines Emeco et Coca-Cola se sont alliées pour l’édition de cette chaise pas vraiment comme le modèle original en aluminium. Cette chaise est composée de 111 bouteilles de soda recyclées associées à de la fibre de verre et des pigments pour la couleur. Signe distinctif : chaque chaise sera estampillée du nombre de bouteilles utilisées pour sa réalisation. (249 euros)" Marie Claire Maison

    Merci_entree

    Exposés pour la première fois en France, il y avait aussi les sublimes tapis que Golran chine à travers toute l'Anatolie. Ils retrouvent une seconde jeunesse grâce à une traitement d'altération des pigments, un bain de teinture aux couleurs beaucoup plus actuelles, et sont parfois transformés en patchwork. Il existe en 4 dimensions.

    Il y a d'autres objets vraiment sympathique à découvrir, comme les suspensions Gazi, composées à partir d'anciennes têtes de bouteilles de gaz, les portemanteaux décalés de 5.5 Designers,... Mais je vous invite plutôt de vous rendre à la boutique.

    50738861Merci, 111 Boulevard Beaumarchais, 75003 Paris,

    Tel : 01 42 77 01 90