arrietty

Hier après midi, dans une salle obscure, j'ai fait la connaissance de cette chère Arrietty, dont on n'arrêtait pas d'entendre parler. J'ai eu la chance de pouvoir ré-écouter les merveilleux morceaux de Cécile Corbel et de succomber au charme de cette petite chapardeuse qui vit en secret avec sa famille sous le plancher d'une jolie demeure au coeur d'un immense jardin. Les charpardeurs ont pour règle de ne jamais emprunter plus que leurs besoins, et en si petites quantités que les humains ne se rendent pas compte de leur présence. S'ils sont découverts, ils doivent immédiatement déménager. L'arrivée d'un jeune garçon dans cette maison de campagne, va bouleverser  l'existence de l'héroïne. "Le film s'axe en effet sur un sujet assez récurrent dans les oeuvres du Studio Ghibli,à savoir la rencontre d'un garçon et d'une fille. Cette fois-ci c'est Arrietty la chapardeuse, et Shô, le jeune garçon venant se reposer dans cette demeure familiale avant son intervention chirurgicale cardiaque. Leur rencontre donnera naissance à un très jolie histoire d'amitié"

J'ai beaucoup apprécié ce film d'animation, il m'a beaucoup touché et m'a même arraché une petite larme ... le côté mélancolique est renforcé par la harpe de Cécile. Il m'a également fait revenir à ma mémoire, un autre dessin animé de ma jeunesse ... Les minipouss. C'était également de petits êtres qui se dissimulaient sous le sol des habitations.

Ma fille a bien aimé mais préfère kiki la petite sorcière. . Il est vrai que pour des enfants, le rythme du dessin animé m'a paru assez lent, et on reste quelque peu sur sa fin. C'est dommage parce que l'histoire est vraiment belle, que les personnages sont charmants et attachants ... sans oublier la sublime bande son qui participe très largement à nous mettre dans l'ambiance.

arrietty_le_petit_monde_des_chapardeurs