Quand j'étais au collège, il y a eu un truc qui nous faisait bien rire. J'avoue que c'était vraiment cracra et pas toujours du meilleur goût, certaines personnalités, comme le commandant Cousteau s'étaient élevés contre ce qu'ils trouvaient être un véritable scandale. Ce dernier tenta même de faire interdire la vente de ses autocollants par pétition. Toutefois, vous le savez bien, que les jeunes ado adorent ce que leurs parents détestent, et plus on tente d'interdire, plus cela donne envie de posséder ...  Du coup, dans les années 80 cela a fait un tabac dans les cours d'école et devint rapidement un phénomène de société. Mais certaines doivent se demander de quoi je suis en train de parler ... et bien des Crados bien sûr. Attention, c'est du lourd, enfin à l'époque car au jour d'aujourd'hui, je ne suis pas sûr que les jeux de mots scato et un brin dégoutant, qui nous faisaient rire à l'époque feraient le même effet. Sans doute que nous n'utilisions pas le même vocabulaire dans les cours de récré et que de pouvoir dire quelques gros mots avait un petit côté transgressif (oh les rebelles !!!)

Cela va me permettre aujourd'hui de participer à le Self portrait in the kitschen de Manue miss Beautiful things

14

Ce que j'aimais aussi beaucoup, c'était le dos des autocollants que l'on collectionnait parce qu'il s'agissait d'avis de recherche, de diplôme ...

46

Pour celles et ceux qui aimeraient savoir si leur prénom existe en mode Crados, cliquez ici. Je conviens que ce n'est pas très fin, mais je vous avais prévenu !

Et vous, étiez vous fan ou farouche adversaire ?